Accueil > Prier avec nous > Auteur patristique > Vendredi Saint - "O mort de mon Jésus "

 

Vendredi Saint - "O mort de mon Jésus "

Ô MORT DE MON JÉSUS !

Ô Amour, tu retiens mon Jésus, mon doux Salut, si fortement attaché à la croix, qu'expirant sous ta main, il meurt d'amour ! Ô Amour, que fais-tu ? Tu ne t'épargnes pas et tu ne te donnes pas de repos, avant que tu n'aies secouru les malheureux. Tu n'assignes aucune mesure à l'amour. Ô Amour, ton savoir-faire a touché le cœur de mon Jésus, avec tant de vigueur que, brisé par l'amour, il s'est flétri. Ô Amour, te voilà content, te voilà désormais satisfait, puisque mon Jésus est suspendu, mort devant tes yeux. Mort, vraiment mort, afin que j'aie, moi, la vie en abondance. Mort, afin que le Père m'adoptât pour enfant avec plus de tendresse ; mort afin que moi je vive plus heureusement.
Ô Mort très chère, tu es, toi, mon très heureux partage. De grâce, qu'en toi mon âme puisse faire son nid. Ô Mort, qui produis les fruits de la vie éternelle, que tes flots de vie m'enveloppent tout entière. Ô Mort, vie sans fin, donne-moi d'espérer toujours sous tes ailes. Ô Mort très précieuse, tu es ma richesse la plus chère. Oh ! toi, absorbe en toi toute ma vie, et immerge en toi ma propre mort.
Ô Mort très efficace, de grâce, que par ton soin, ma mort soit tranquille et sans crainte ! Ô Mort qui apportes la vie, de grâce, puissé-je me fondre sous tes ailes ! Ô Mort d'où découle la vie, fais qu'une très douce étincelle de ton action vivifiante brûle en moi à jamais ! Ô Mort glorieuse, ô Mort fructueuse, ô Mort somme de tout mon salut, aimable contrat de mon rachat, pacte très ferme de ma réconciliation ! Ô Mort triomphale, douce et pleine de vie ! En toi brille pour moi une charité telle qu'au ciel et sur terre on n'en a pas trouvé de comparable.
Ô Mort cordialement aimée, tu es la confiance spirituelle de mon cœur. Ô Mort très aimante, en toi sont contenus pour moi tous les biens. Prends-moi, je t'en prie, sous ta bienveillante protection, afin qu'à ma mort, doucement je repose sous ton ombre. Ô Mort très miséricordieuse, toi, tu es ma vie très heureuse ! Toi, tu es mon meilleur partage. Toi, tu es ma rédemption surabondante. Tu es mon très précieux héritage. De grâce, enveloppe-moi en toi tout entière, cache toute ma vie en toi, et ensevelis en toi ma mort.
Ô Amour, cette mort qui donne si bien le salut, ce très cher partage, c'est toi qui me les as acquis ! Toi, tu as fait pour moi des choses si grandes et si belles, que tu m'as obligée à ton service pour toujours. Que te rendrai-je pour des bienfaits si grands et si infinis ? Quelles louanges et quelles actions de grâces pourrai-je t'offrir, quand bien même je m'y dépenserais mille fois ? Ô Amour ! Ta divine ardeur a ouvert, pour moi, le Cœur si doux de mon Jésus. Ô Cœur source de douceur ! Ô Cœur débordant de bonté ! Ô Cœur surabondant de charité ! Ô Cœur d'où coule goutte à goutte la suavité. Ô Cœur plein de miséricorde ! De grâce, fais-moi mourir d'amour et de tendresse pour toi. Ô Cœur très cher, je te prie d'absorber mon cœur tout entier en toi. Perle très chère de mon cœur, invite-moi à tes festins vivifiants. Verse-moi les vins de ta consolation, si indigne que j'en sois, afin que mon esprit en ruine soit rempli de ta divine charité, et que l'abondance de ta charité supplée à la pauvreté et à la misère de mon âme.
Donne-moi, ô cher Jésus, de t'aimer, toi seul en toutes choses et par-dessus toutes choses, de m'attacher à toi avec ferveur, d'espérer en toi, et de ne mettre aucune borne à mon espérance !

Exercice VII

code>

 

Saint Bernard,

 
 

 

 

 
 
 

 

 
 

Abbaye du Port du Salut - 53260 Entrammes | tél : (33) 02 43 64 18 64 - fax : (33) 02 43 64 18 63

 
>>>>