Accueil > Prier avec nous > Homelies > Annonciation de la Vierge Marie

 

Annonciation de la Vierge Marie

Annonciation –25 Mars

- Fête de l’Esprit, la première Pentecôte...qui introduit le Nouveau Testament
L’Esprit couvre Marie de son ombre et une nouvelle création commence après celle des premiers temps. Dieu ne sera plus loin, comme en dehors de l’humanité mais au cœur de l’homme, de tout homme. Avec lui sans le forcer, lui mendiant le Oui que Marie a initié pour toute l’humanité.
Ce que les prophètes avaient annoncé : le cœur de chair que Dieu allait donner aux hommes serait le cœur même de Dieu qui allait enfin habiter l’homme et tout homme de bonne volonté.

- Le Christ prend chair dans le corps d’une femme, dans son oui à Dieu ; elle accepte l’Autre, que le tout Autre vienne en elle prendre chair.
Voilà la merveille, dont nous ne cesserons de nous émerveiller, la rencontre de Dieu et de l’homme : ici une femme. Marie en qui l’Esprit réalise cette incroyable réalité : Dieu prend chair dans le corps d’une femme et la transforme radicalement. A sa suite toute la vie du croyant, ne consistera plus à l’observance scrupuleuse de la Loi mais tout simplement à se mettre à l’Ecoute de Dieu qui vient vers l’homme, à accueillir sa Parole et la garder, à la mettre en pratique.

- En Marie se trouve réalisé l’idéal de tout croyant, du moine : être tout simplement à l’Ecoute et, à la suite de Benoît, apprendre chaque jour à Ecouter.
Ce n’est pas un hasard si Dieu s’adresse à Marie : il avait eu la délicate attention dès sa conception de la rendre toute pure, avec un cœur tout entier tourné vers Dieu, aucune division en elle ; elle était à l’image de Dieu, sur elle le Malin ne pourrait avoir aucune emprise. Elle allait lui résister avec la force de l’Esprit ainsi que la Genèse l’avait déjà annoncé : « c’est elle la femme qui t’écrasera la tête ». La tradition a appliqué ce texte à Marie.

- Au Mal personnifié, voilà ce qui lui est annoncé : une guerre sans merci et le salut, la victoire de Dieu, malgré toutes ses ruses.
Cette victoire sur le Mal annoncée depuis les premiers temps est en train de se réaliser dans une fille inconnue du village de Nazareth. En elle, les prémisses de la Rédemption, les premiers fruits du salut que son Fils allait réaliser, sont déjà visibles.
Il n’y a que oui à Dieu en elle : toute tournée vers Lui, sans cesse prête à faire sa volonté
En Marie, tel est le prototype pourrait-on dire de la femme nouvelle, de l’homme nouveau, de
l’ humanité nouvelle.

- L’annonciation c’est le sommet de la rencontre réussie de cette femme, Marie, toute ouverte et en quête de Dieu, toute à l’écoute de sa Parole au cœur tourné vers Dieu, attendant tout de Lui dans un amour sans fin.

- Rien ne paraît : tout se passe dans le silence de Dieu, le secret de la fécondité de Dieu où, ce qui importe, ce n’est pas ce que l’homme fait mais ce que Dieu fait, lui qui fait bien toute chose.
C’est dans le silence, le secret de cette rencontre entre Dieu et une femme que se joue l’avenir de l’humanité, de l’histoire du monde.
C’est dans le cœur de cette petite fille accueillante que se joue le salut du monde.
- Belle leçon pour notre vie monastique de silence, pour nous qui avons peur du silence, et le craignons, nous qui risquons de fuir l’inefficacité et désirons du concret, des actions percutantes, du visible, du témoignage.
Belle leçon pour nous qui sommes plus attachés à nos projets qu’à ceux que le Seigneur nous propose, fut-ce pour le Royaume !
C’est cette attitude trouvée en Marie qu’il désire pour nous….

- L’ange commence par saluer Marie : « réjouis-toi »
On comprend son bouleversement ! « Qui suis-je pour que tu viennes à moi Seigneur » dit-elle . Etonnement, émerveillement ! L’ange la rassure : « sois sans crainte »
Alors lui est révélé ce que le Seigneur a fait pour elle : « tu as trouvé grâce auprès de Dieu, toi qui es pleine de la faveur de divine, le Seigneur est avec toi »
- Ce que tu es c’est déjà le Seigneur qui l’a réalisé en toi et pour toi. Ce que tu es n’est pas par toi même mais par la grâce, la faveur du Seigneur
- Mais sa grâce fera mieux encore pour toi à l’avenir que dans le passé.
Quel est cet avenir qui lui est proposé ? « voici tu concevras dans ton sein un enfant, il s’appellera Jésus, le Fils du Très Haut, il aura le trône de David, il règnera sur la maison de Judas, un règne sans fin »

- Comment cela se fera-t-il ? Je n’ai pas de mari ! Est-ce une manifestation d’impuissance ou appel à s’en remettre à Celui qui demande ?
Elle est toute écoute et ouverture mais aussi consciente de sa petitesse, seule elle ne peut rien : elle est vierge et sans mari. Elle suggère de s’en remettre au Seigneur qui a déjà tant fait pour elle !
Elle situe l’incapacité dans laquelle elle se trouve de répondre à la demande qui lui est faite.
Ce que la chair ne pouvait pas, l’Esprit de Dieu le pourra, lui fait savoir l’envoyé du Seigneur :
« l’Esprit te couvrira de son ombre »

- Délicatesse admirable dans cette rencontre : seul Luc pouvait la rendre d’une manière aussi fine.
Marie, comme Joseph, des spirituels qui perçoivent, comprennent le message de l’Ange, envoyé de Dieu.
- Sans doute Marie, la nouvelle Eve, était-elle privilégiée : Eve prototype de la femme qui avait dit non, avait voulu s’affranchir de Dieu et lui être semblable. Marie sera le prototype de la femme qui s’ouvre à Dieu dans un OUI qui va changer toute la face de l’humanité et ouvrir l’homme à une nouvelle relation à Dieu dont nous trouvons ici les prémices.
- Elle laisse à Dieu l’initiative : elle comprend ce que Dieu attend d’elle, elle répond : » voici la servante du Seigneur ».
Dieu ne la met pas devant le fait accompli : sachant que Dieu respecte toute sa liberté et donc s’engage à son tour elle peut donner sa réponse en toute confiance et foi et pleine liberté.
L’incarnation de Dieu peut se réaliser en Marie et le salut du monde est assuré…et en route.

Dieu ne nous met pas devant le fait accompli : il attend notre "oui" .
Sachant que c’est Lui qui nous donne la force et le pouvoir de donner notre réponse.

 

Saint Bernard,

 
 

 

 

 
 
 

 

 
 

Abbaye du Port du Salut - 53260 Entrammes | tél : (33) 02 43 64 18 64 - fax : (33) 02 43 64 18 63

 
>>>>