Accueil > Prier avec nous > Homelies > 4e Dimanche de l’Avent

 

4e Dimanche de l’Avent

21 décembre 2014
4ème Dimanche de l’Avent -B-

_ Petit berger à Bethléem, David est devenu roi de la tribu de Juda, (sud de la Palestine) et a réussi à rassembler les douze tribus d’Israël. Il fait alors de la colline des Jébuséens la capitale de son nouveau royaume, Jérusalem, et se construit une maison.
David observe alors que les rois du voisinage ont une maison mais aussi un temple pour honorer leurs dieux et lui, il n’en a pas ! Pour avoir des relations d’égal à égal avec les autres rois, il faut faire bonne figure. Il lui faut un temple. Il veut être moderne.
Il parle de son projet au prophète Nathan qui donne spontanément son accord mais dans la nuit, le prophète découvre la faille du projet. Même quand ils se disent sou-cieux du bonheur de leurs peuples, les rois soignent leur gloire. Et cela se traduit sou-vent par des conquêtes qui ruinent les populations.
Le peuple de Dieu n’étant pas un peuple comme les autres, David ne doit pas être un roi comme les autres. Il n’est pas un monarque absolu ; il est seulement le lieutenant de Dieu. En prenant l’initiative de construire une maison pour Dieu, il se met en situation de disposer de lui.
Vivant au milieu des autres peuples, le peuple de Dieu doit être une lumière pour eux.. Ce n’est pas au roi de décider de l’opportunité de tel ou tel projet.

Ce contretemps donne un éclairage sur la mission de l’Eglise au milieu des nations, (sur la mission des chrétiens dans leur entourage). L’Eglise n’est pas une association qui décide de ses objectifs.
Dans l’Histoire, chaque fois que l’Eglise a voulu être un peuple à l’image des autres, cela a mal fini. Elle ne doit pas chercher à être moderne mais elle doit interroger toutes les modernités qui se succèdent au fil des siècles.
Toutes les nouveautés ont des aspects séduisants et apportent des inconvénients. Les chrétiens se doivent d’être attentifs aux nouvelles formes de pauvretés qui surgissent avec le progrès. Elles mettent du temps à se manifester. Il faut avoir l’œil pour les dépister au plus tôt.

Contrarié dans son projet, David reçoit une compensation de taille. Ce n’est pas lui qui va construire une maison pour Dieu. C’est Dieu, qui construira une maison à David et ici le mot maison a le sens de dynastie. Dans les temps à venir, tous les rois appelés à servir le peuple seront des descendants de David. La stabilité de cette dynastie reposera sur l’amour fidèle de Dieu. En montant sur le trône, chaque nouveau roi deviendra fils de Dieu. A charge pour lui de se montrer digne de cette filiation. Ce ne sera pas toujours le cas. Beaucoup s’éloigneront des chemins du Seigneur mais le Seigneur, lui, restera fidèle.
²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²
_ Dieu a une curieuse manière d’intervenir dans la vie des hommes. Il les laisse prendre des décisions et quand elles sont prises, il intervient pour tout refaire à son idée. David a donc partagé avec le prophète Nathan son projet de construire un temple pour son Dieu. Et, le lendemain, Dieu a renvoyé Nathan au palais du roi pour annuler le projet.
Quelques siècles plus tard, Joseph, jeune charpentier à Nazareth, songe à fonder une famille. Il a remarqué dans son village une jeune fille, tout a fait comme il faut, Ma-rie. Il prend contact ; elle est d’accord et une relation s’établit.
Quand le projet de mariage est bien enclenché, Dieu intervient. Il envoie, non pas un prophète, mais l’Ange Gabriel auprès de Marie. Les premiers mots de son inter-vention troublent Marie. « Je te salue, Comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. »

Etant donnée l’audace du projet de Dieu, l’Ange a intérêt à dire les mots qui conviennent. « Le Seigneur est avec toi ! » C’est avec ces mots que Moïse et quelques autres ont appris qu’ils allaient recevoir une mission importante à remplir. Si Marie est comblée de grâce, c’est justement pour remplir une mission qui la dépasse. : « Tu vas concevoir et enfanter un fils (…) Celui qui va naître sera saint ; il sera appelé Fils de Dieu.. »

_ Dans la Bible, la sainteté est l’attribut essentiel de Dieu. Jésus manifestera sa sainte-té d’une manière différente des rois d’Israël qui se considéraient également comme des fils de Dieu.
L’enfant qui va naître de Marie sera roi mais sa royauté sera différente de celle des rois de la terre. Elle sera essentiellement un service.
Comblée de grâce, Marie entre dans le projet de Dieu : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

_ Voilà tout de même un contretemps de taille dans le projet de Joseph et Marie.
Marie est enlevée de l’horizon de Joseph. Quand il a fait son deuil de Marie, elle lui est rendue avec une mission unique : apprendre à Dieu, qui reste Dieu, comment vivre le quotidien d’une vie humaine.
²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²

Dieu n’a pas envoyé son Fils sur terre pour qu’il s’y enlise mais pour que la vie des hommes soit divinisée. Il intervient dans les projets des hommes.
David et Marie ont été littéralement déroutés. Ils ont accepté d’aligner leurs projets sur le projet de Dieu. C’est cela que Paul, dans sa lettre aux Romains, appelle « l’obéissance de la foi ».

C’est cela que nous sommes invités à faire : avoir des projets, s’organiser pour les mettre en œuvre en restant à l’écoute de la Parole de Dieu, se laisser interpeller… et prendre la route avec confiance à la suite de Jésus.
Quand il s’engage dans une alliance, lui, Jésus, il est fidèle.
D. Boëton,

 

Saint Bernard,

 
 

 

 

 
 
 

 

 
 

Abbaye du Port du Salut - 53260 Entrammes | tél : (33) 02 43 64 18 64 - fax : (33) 02 43 64 18 63

 
>>>>