Accueil > Prier avec nous > Homelies > 28e Dimanche C

 

28e Dimanche C

28ème Dimanche du T.O. –C-

Timothée a donc été formé par Paul qui va finir sa vie en prison. Ce Paul est disciple de Jésus, condamné par les autorités juives et crucifié par les Romains. Cela est in-contestable mais l’histoire ne s’arrête pas là. Paul rappelle à Timothée l’essentiel de la foi chrétienne. « Souviens-toi de Jésus, Christ, le descendant de David. »

En quelques mots, Paul nous introduit au cœur du mystère de l’Incarnation. Ce Jésus, connu pour être le fils d’un charpentier de Nazareth est Christ. Il est Dieu.
Descendant de David, il est homme, enraciné dans une longue histoire marquée de gloire et de sang, mais il ne fait pas de conquêtes militaires. Il est proche du peuple. Luc nous présente aujourd’hui dix lépreux qui crient leur désespoir : « Jésus, Maître, aie pitié de nous. » Il les guérit tous, le samaritain, comme les autres.

« Il est ressuscité d’entre les morts. » Ce Jésus a triomphé de la haine et de la mort. C’est cela que Timothée doit garder en mémoire. Paul se sait condamné à mort mais Jésus est vivant et cela seul est important. Cette conviction le rend capable et d’af-fronter ses souffrances et de vivre avec la certitude de sa mort prochaine.

« Voilà mon Evangile ». Paul n’a pas imaginé un évangile qui serait différent des au-tres. Sa rencontre avec le Ressuscité a été un choc unique en son genre. Elle colore son message et lui donne une force particulière.
L’évangile n’appartient pas à Paul, c’est Paul qui appartient à l’Evangile.

« C’est pour lui que je souffre jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais on n’enchaîne pas la Parole de Dieu ! C’est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisis afin qu’ils obtiennent eux aussi le salut par Jésus Christ avec la gloire éternelle. » Le parcours de Paul interroge.

Pendant que peuple se sentait écrasé par la Loi, les Pharisiens, commentaient les tex-tes et les commentaires du texte. Paul était de ceux-là. En s’acharnant sur le texte, les pharisiens oubliaient Dieu. Dieu est au-delà du texte de la loi.

- _ Paul ! Voilà donc un homme intelligent, juif chimiquement pur, voué à la Loi Juive à ce point qu’il est volontaire pour supprimer physiquement ceux qui s’y opposent. Prisonnier aujourd’hui, il souffre de ses chaînes, mais il est prêt à donner sa vie pour celui qu’il a combattu avec ardeur. Comment peut-on devenir le disciple incondi-tionnel de celui qu’on a combattu avec tant de conviction ?

_ - Voilà un homme qui était le militant d’un système. Il s’est donné à fond pour le dé-fendre et l’imposer. Et puis, il a buté contre une personne revêtue de gloire qui s’est présentée comme sa victime. « Pourquoi me persécuter ? » (Actes 9, 4)
Il a été atteint dans la profondeur de sa vie. Ce Jésus qu’il a combattu est Christ et descendant de David. Il est mort et il est ressuscité. De militant, Paul est devenu témoin d’une miséricorde bouleversante qui donne vie à toute la Loi. Désormais, Paul va se donner à fond pour faire connaître Jésus.
La manipulation des idées n’a pas fait le poids avec la rencontre d’une personne. Cha que personne est un mystère. Quelle peut-être la profondeur de ce mystère quand cet-te personne est à la fois homme et Dieu ?
Le texte est le chemin qui conduit à Jésus et c’est Jésus qui éclaire le texte.
La lecture de l’évangile conduit à Jésus. C’est Jésus qui donne d’accueillir la Parole.

Paul argumentait sur des textes ; maintenant il essaie de percer le mystère de cette personne qui est venue à sa rencontre. Ce qu’il a découvert, il veut le partager.
Les membres bloqués par les chaînes, il a le cœur libre. Ce ne sont pas les chaînes des Romains qui le lient. C’est l’amour du Christ. Le chrétien peut être enchaîné. La Parole de Dieu est libre.
On appelle cela un retournement, une conversion.

La recherche de la bonne compréhension de la parole de Dieu est nécessaire mais il ne faut pas que les discussions occultent la rencontre avec la personne de Jésus.
Rencontrer quelqu’un, c’est autre chose que discuter sur ce qu’on peut dire de lui.

²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²
Paul est passé d’un absolu à un autre. Passer d’un absolu à un autre, passer du ser-vice inconditionnel du Dieu-Argent au service inconditionnel du Dieu de Jésus, Christ, cela arrive encore aujourd’hui.
- Au moment de la projection du film « De Dieu et des hommes » on a parlé d’un religieux qui a conseillé les techniciens du film. Avant d’entrer dans les Ordres, il était trader dans une banque américaine.
- En juin dernier, la télé a cherché à savoir ce qu’étaient devenus des lycéens, quel-ques années après avoir passé le bac avec des mentions « Très bien ». Elle en trouvé un. Il était en soutane ! Après son bac, il a continué ses études et il est devenu lui aus-si un spécialiste de l’argent. Maintenant, il se prépare à devenir prêtre dans une con-grégation religieuse.

Jésus ne cesse de venir à notre rencontre. Si la rencontre peut ressembler à un éclair dans la nuit, elle peut aussi se faire progressivement, tout comme le jour succède à la nuit.

La grâce du Seigneur nous devance et nous accompagne toujours.(Prière d’ouverture)
Que le Seigneur nous donne la force et la simplicité de l’accueillir !
Et, comme dit le Psaume 97, nous arriverons bien à chanter un chant nouveau !

D. Boëton

 

Saint Bernard,

 
 

 

 

 
 
 

 

 
 

Abbaye du Port du Salut - 53260 Entrammes | tél : (33) 02 43 64 18 64 - fax : (33) 02 43 64 18 63

 
>>>>