12e Dimanche C

Galates 3,26-29

26 Car tous, vous êtes, par la foi, fils de Dieu, en Jésus Christ.
27 Oui, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.
28 Il n’y a plus ni Juif, ni Grec ; il n’y a plus ni esclave, ni homme libre ; il n’y a plus l’homme et la femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus Christ.
29 Et si vous appartenez au Christ, c’est donc que vous êtes la descendance d’Abraham ; selon la promesse, vous êtes héritiers.

A propos de cette lecture.

La question que Jésus pose à ses disciples : « pour vous qui suis-je », il nous la renvoie : « pour toi-même qui es-tu ? » Pour les hommes qui es-tu ?

Une question à laquelle nous tenterons de répondre sans y parvenir pleinement tant ce que nous sommes réellement n’est pas encore pleinement découvert ni réalisé. Une découverte à faire dans la vie de tous les jours en vivant dans et de l’Esprit du Christ, sachant que comme les Galates, nous serons sans cesse tentés de revenir à la raison, « à la chair ». Ils ont commencé dans la foi au Christ, alors pourquoi vouloir revenir aux pratiques de la loi, à la circoncision, se demande Paul ?
Au temps de Paul, plus qu’aujourd’hui sans doute, le vêtement identifiait des classes sociales et le rang que chacun allait y prendre.
Le vêtement d’un homme exprime sa personnalité, exprime sa réalité, son moi personnel. Lorsqu’ Elie laisse tomber de son char de feu son manteau en signe de son héritage spirituel, c’est afin de léguer celui-ci à Elisée pour qu’il continue son œuvre prophétique.
C’est bien plus qu’un vêtement que nous avons revêtu : c’est un changement de condition que de revêtir le Christ. Revêtus du Christ, de son Esprit, confirme bien notre condition de fils avec le Christ : « ce baptême, ce moment où m’atteint ce qui s’est passé en Christ, condamnation, croix, victoire. Il est mort et ressuscité pour nous : nous sommes avec Lui » Lacan

Le baptême ne nous a-t-il pas donné à tous le Christ pour vêtement ? Ne sommes-nous pas tous habités par l’Esprit ? C’est ainsi que Paul interpelle les Galates.
« Galates stupides, qui vous a envoûtés alors que, sous vos yeux, a été exposé Jésus Christ crucifié ? 2 Éclairez-moi simplement sur ce point : Est-ce en raison de la pratique de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou parce que vous avez écouté le message de la foi ? 3 Êtes-vous stupides à ce point ? Vous qui d’abord avez commencé par l’Esprit, est-ce la chair maintenant qui vous mène à la perfection ? »
Gal 3.
Le baptême n’est pas une décoration ni l’obtention d’un statut social. Alors qu’a-t-il fait en nous ? A la question de Jésus « pour vous qui suis-je ? » répond maintenant celle qui nous est adressée : « qui es-tu ? »

Pour répondre et se justifier cela ne vaut pas la peine de faire appel à Abraham : on n’est pas enfants d’Abraham parce que de sa race mais bien parce que devenus « croyants » comme lui le fut. Nous ne sommes plus sous la loi bien que celle-ci, il faut le reconnaître, a joué un rôle de pédagogue, de surveillant, qui devait conduire à la foi. Plus question de revenir en arrière : la loi a joué son rôle, elle a conduit à la foi. Donc pas question de vouloir la réintroduire sous prétexte de fidélité, d’authenticité, ce serait rejeter la grâce qui nous est donnée, versée en abondance avec la mort de Jésus-Christ, « alors le Christ serait mort pour rien » 2,21

Dans ce court passage, Paul ne cite pas moins de cinq fois le Christ : foi dans le Christ, baptisés dans le Christ, revêtus du Christ, un en Christ, vous êtes du Christ.
C’est à partir de notre appartenance au Christ que tout change, même notre appartenance à Abraham. Avant le Christ, seuls les juifs pouvaient se réclamer de la descendance d’Abraham. Avec le Christ nous assistons à un éclatement qui significatif dans le texte par l’opposition entre « le un » et le « multiple ».
Tous (v26), tous ceux qui (v27), l’énumération des groupes sociaux (v28), tous vous êtes UN dans le Christ Jésus (v28) les descendants d’Abraham
Paul caractérise le baptême par la relation toute nouvelle qu’il établit entre le Christ et le baptisé : « dans le Christ vous êtes fils de Dieu, le baptême vous a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ ».
On pourrait dire que le baptisé acquiert une nouvelle personnalité dans le Christ : « vous êtes fils de Dieu par la foi » v26.
Ce qui veut dire que la distinction entre juifs et Nations n’a plus cours puisque nous sommes tous « fils de Dieu ». Même entre l’homme et la femme ?
Dans le Christ les distinctions sociales et celle de la culture n’ont plus cours, c’est l’unité du Christ et de son Eglise. Cette unité vitale dans le Christ permet aux fidèles de constituer la descendance d’Abraham (v29), la circoncision est supplantée par le baptême, comme l’explicite Col 2,11 : « Descendants d’Abraham, les chrétiens sont donc héritiers en vertu de la promesse ». ( Cothenet- Cah. Evang)

Voilà tout ce que le baptême a opéré en eux, ce que le Christ source unique du Don de Dieu est devenu pour eux, les transformations qu’il a opérées en eux les croyants et dans tous les baptisés.

V26 : « mais déjà par la foi nous sommes devenus fils de Dieu, en Jésus-Christ »
La loi qui avait servi de pédagogue empêchait d’atteindre la profondeur d’une telle relation personnelle avec Dieu, ne permettait pas une relation filiale, directe comme celle qu’Abraham a connue.
Ce point est fondamental, vital pour notre foi : par le baptême la relation filiale entre le baptisé et le Christ est établie, relation filiale nous donne accès direct à Dieu, au Père auquel le Christ initiera ses disciples en leur apprenant à prier, comme il le faisait.

Paul va dégager toutes les conséquences pour la vie du croyant.
Il vit d’une vie nouvelle : « vous avez revêtus le Christ », cette image d’un habit nouveau dont il avait déjà amorcé la signification un peu plus haut, disant : « ce n’est plus moi c’est le Christ qui vit en moi » : « dès lors le comportement du croyant est transformé, parce qu’il est inspiré de l’intérieur par le Christ ; c’est Jésus qu’on voit vivre en celui qui a reçu sa vie par le baptême ; c’est en ce sens qu’il est revêtu du Christ, parce qu’il en est l’image vivante. Cette ressemblance avec le Christ se manifeste dans les relations du baptisé avec les hommes, relations dans lesquelles l’amour va être source d’unité » MF Lacan dans Paroles sur le chemin p323

Le baptême assimile le croyant au Christ « dans son mouvement de plongée dans les grandes eaux de la mort et d’émergence victorieuse pour une vie nouvelle »
Nous sommes tous un avec lui, en lui. De par cette communion avec le Christ c’est toute l’unité du genre humain qui s’ébranle à travers les croyants : en eux se réalise l’unité de tous les hommes pour laquelle le Christ a offert sa vie.

Devenu un être nouveau, le Christ est notre raison d’être : ce qui entraîne des conséquences pour la toute la vie, dans toute la vie. Nos relations fraternelles sont transfigurées : « il n’y a plus ni juif ni grec, mais nous sommes un… »
Les différences auxquelles on attachait autant d’importance passent au second plan, elles deviennent au contraire richesses dans le Christ Jésus…
Le baptême nous a unis dans le Corps du Christ auquel chacun appartient : vivant de la même Vie du Christ.
Comment ne serions-nous pas unis entre nous ? Vivants du même Esprit, dans le même amour, comment encore tolérer les divisions et surtout comment ne pas œuvrer dans ce que nous sommes déjà devenus : membres du Corps du Christ.
Nous avons la mission de continuer l’annonce de sa Bonne Nouvelle du salut pour tous les hommes, salut qui réside dans l’union de toute l’humanité en un seul Corps. Un peuple nouveau est déjà né, prémices du Royaume : « c’est cette unité vitale dans le Christ qui permet aux fidèles de constituer la descendance d’Abraham. La circoncision est supplantée par le baptême. Descendants d’Abraham, les chrétiens sont donc héritiers en vertu de la promesse » Cothenet. Cah Evang. Le chrétien a cette mission de collaborer à l’avènement du Royaume en étant rassembleur.

 

Saint Bernard,

 
 

 

 

 
 
 

 

 
 

Abbaye du Port du Salut - 53260 Entrammes | tél : (33) 02 43 64 18 64 - fax : (33) 02 43 64 18 63

 
>>>>